16/11/2019

Le Mans 66: Acteurs fantastiques pour course mythique

Très attendu, le film de James Mangold "Le Mans 66" (Ford vs Ferrari en V.O.) arrivait cette semaine en salles fort de bons retours après sa présentation il y a quelques semaines à Toronto et Telluride. S'il ne s'agit pas à proprement parler d'un biopic, l'histoire ayant été largement romancée, "Le Mans 66" suit, dès la fin des années 50, l'ingénieur Carroll Shelby et le pilote Ken Miles qui vont relever le pari fou de remporter les "24 Heures du Mans" pour le compte de "Ford" alors que l'épreuve était à cette époque dominée par "Ferrari". Seulement, alors qu'il faudra créer une voiture suffisamment compétitive en un temps record, tout ne sera pas rose, la firme de Détroit leur mettant de nombreux bâtons dans les roues, pour garder la main mise sur le projet. Le pitch pourrait laisser penser qu'il s'agit là d'un long-métrage destiné aux fans de sports mécaniques exclusivement mais il n'en est rien, le scénario étant basé avant tout sur une incroyable amitié entre deux hommes aux tempéraments résolument différents. Pour les incarner, Matt Damon et Christian Bale forment un duo de cinéma inédit et néanmoins formidable de complicité et surtout de crédibilité dans leurs rôles respectifs. Ils sont entourés notamment de Jon Bernthal (The Walking Dead), Caitriona Balfe (Outlander)  et  Tracy Letts (Homeland) ainsi que du jeune Noah Jupe vu notamment dans "Sans un Bruit".  Malgré ses deux heures et demi, le film ne connait aucune longueur et est très plaisant à suivre, avec de nombreuses scènes sur circuits extrêmement spectaculaires à défaut d'être toujours ultra-réalistes, Mangold s'autorisant quelques libertés certainement pour rendre son film plus divertissant. Les décors, plus particulièrement ceux du circuit de la Sarthe, sont particulièrement bien réalisés, recréant à merveille l'ambiance de cette discipline automobile phare. Bien joué, rythmé, prenant, touchant, à voir assurément.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire