28/02/2019

Escape Game: Une série B pour ados entre Cube et The Game

Sortie cette semaine du film "Escape Game', vendu et même survendu depuis plusieurs semaines comme le thriller psychologique à voir. Le film suit six personnes, aux profils différents, qui ne se connaissent pas et qui vont se trouver embarquer dans un jeu de rôle immersif, en apparence inoffensif, qui va s'avérer particulièrement mortel. Le but ? quitter une pièce dans un temps limité afin de passer dans la pièce suivante pour finalement trouver une sortie.  A l'énoncé du pitch, on pense immédiatement, pour les moins jeunes des spectateurs, à "Cube" de  Vincenzo Natali sorti en 1997, qui était un petit bijou de film austère, silencieux et anxiogène, primé d'ailleurs à l'époque à Gerardmer. Seulement voila, "Escape Game", qui n'est pas un mauvais film en sois, est très esthétisé, spectaculaire visuellement et bruyant, très bruyant, trop bruyant, restant terriblement froid et sans atmosphère. Certains aspects du scénario, notamment au début de l'intrigue, font penser également à "The Game" de David Fincher sorti lui-aussi en 1997 où là encore un homme était victime du jeu auquel il pensait participer de son plein gré. Le casting, composé essentiellement de jeunes acteurs comme Taylor RussellLogan Miller ou Nik Dodani, bénéficie tout de même de la présence de Deborah Ann Woll (Daredevil) et Jay Ellis (Insecure). Si la première moitié du film est clairement la meilleure, notamment la première longue scène avec les six personnages principaux réunis, le tout s’essouffle un peu au fur et à mesure que l'histoire avance, les cliffhangers n'en étant pas vraiment. Pourtant bien rythmé et bien réalisé par Adam Robitel, "Escape Game" reste un long-métrage honorable, qui séduira plutôt un public jeune et qui vraisemblablement se déclinera dans plusieurs suites comme cela a pu être le cas auparavant avec la franchise "Destination Finale" par exemple. Un film pop-corn pas déplaisant mais très dispensable.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire