11/11/2018

The Gifted: Des X-Men lowcost qui tiennent la route

"CStar" frappait hier soir un grand coup avec la diffusion  de la première saison de la série "Marvel" événement "The Gifted". Un show dont l'action se situe chronologiquement après la disparition des "X-Men" et où l'on suit une famille ordinaire dont la vie bascule lorsque les enfants révèlent détenir d'importants pouvoir dus à la possession d'un gène mutant dans un monde ou les mutants sont au minimum pointés du doigt voir même pour certains traqués par une impitoyable agence gouvernementale. Ils vont donc devoir prendre la fuite pour rejoindre un réseau clandestin d'aide aux possesseurs de ces caractéristiques. Dès la fin du pilote, un cliffhanger vient mettre un peu plus de piment dans cette histoire qui n'en manquait pourtant pas, le tout étant assez rythmé et facile d'accès au plus grand nombre. Si le budget de "The Gifted" n'a évidemment rien a voir avec celui d'un long-métrage, les effets spéciaux sont plutôt réussis même s'il ne sont pas comparable à ceux de la franchise-mère. Au casting, on retrouve avec plaisir Amy Acker, souvent réduite à des seconds rôles dans "Angel" ou "Person of Interest" mais lumineuse dans le film "Beaucoup de Bruit Pour Rien". A ses côtés, des partenaires de choix avec entre autres Stephen Moyer Jamie Chung ou Sean Teale mais aussi Garret Dillahunt, passé par d’innombrables séries, ces vingt dernières années. "The Gifted" est donc un programme au démarrage plutôt encourageant, bien scénarisé, bien interprété, plein de promesses qui vont demander confirmation mais qui à l'image des autres produits "Marvel", devrait assez facilement trouver son public en France. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire