30/11/2018

Nick Nolte recrue de choix pour The Mandalorian

L'acteur américain Nick Nolte, va rejoindre le casting de la nouvelle série créée par Jon Favreau "The Mandalorian" dans laquelle il donnera notamment la réplique à Pedro Pascal et Gina Carano. Nolte rebondit donc quelques mois après  le non-renouvellement de la série comique "Graves", après deux saisons,  dont il était la star et va découvrir à 77 ans l'univers "Star Wars". 

Tom Hanks sera Geppetto pour Disney

L'acteur double oscarisé Tom Hanks va rejoindre la prochaine adaptation cinéma de "Pinocchio" dans laquelle il incarnera Geppetto, le sculpteur, auteur du célèbre pantin. Réalisé par Paul King, metteur en scène de "Paddington" et scénarisé par Chris Weitz , cette nouvelle version du classique "Disney" n'en est pour l'instant qu'au stade de la pré-production et ne devrait vraisemblablement pas arriver avant fin 2020.

28/11/2018

Donald Sutherland rejoint à son tour The Undoing

L'acteur canadien Donald Sutherland va se joindre à Nicole Kidman et Hugh Grant dans la mini-série "The Undoing". Il y incarnera Franklin Renner, père du personnage principal joué par Kidman, financier à la retraite et grand-père modèle qui se demande comment protéger sa famille alors que de troublantes révélations la concernant vont faire surface. Prochaine série événement d'"HBO", "The Undoing" devrait débarquer sur la chaîne américaine fin 2019.

Dix Pour Cent: La constance comme leitmotiv

Alors que la saison 3 s'achèvera ce soir sur "France 2", retour sur "Dix Pour Cent",  LA série française du moment, succès national et international avec la diffusion dans 119 pays par l'intermédiaire de "Netflix" sous le titre "Call My Agent". Il faut dire que là où bon nombre de très bonnes fictions construisent sur les ruines de précédents shows à succès, cette création originale de Fanny Herrero et Dominique Besnehard emmène le téléspectateur dans l' univers feutré et peu développé à l'écran jusque là, des agents artistiques. On y suit la vie quotidienne de l'agence ASK, de ses imprésarios bien sûr mais également du reste du personnel qui à des degrés divers se retrouve impliqué dans des imbroglios où les stars du cinéma français interprètent leur propre rôle ou du moins jouent de l'image que ce fait d'eux le grand public, atout majeur du programme. Au cours des trois saisons, on retrouve notamment Nathalie Baye, Isabelle Huppert, Line Renaud, Guy Marchand, Christophe Lambert ou Jean Dujardin, des artistes qui prennent visiblement beaucoup de plaisir à s'auto-parodier dans des situations écrites sur mesure. Le spectateur est également témoin de la vie privée pour le moins mouvementée des employés de l'agence et des petites manigances de chacun pour y assurer sa position. C'est drôle, souvent, touchant, parfois, mélancolique, de temps en temps, mais toujours très efficace. Le danger aurait été de faire évoluer le produit de saison en saison et de créer une surenchère scénaristique pour faire toujours plus spectaculaire ou plus invraisemblable ce qui n'est pas le cas du tout. Au contraire, l'intrigue évolue avec une certaine régularité de ton, rendant parfois des situations un peu farfelues, beaucoup plus crédibles. "Dix Pour Cent" a aussi le mérite d'avoir réuni un casting éclectique composé d'acteurs confirmés comme  Thibault de Montalembert ou Liliane Rovere  et des comédiens en devenir comme  Gregory MontelCamille CottinLaure Calamy, Fanny Sidney ou Nicolas Maury. Il en résulte un vrai bon programme de qualité destiné à un public large et familial - ce qui n'est souvent pas le cas - qui évolue sans jamais sortir d'une certaine continuité depuis le premier épisode. Il faudra désormais attendre une bonne année pour découvrir la saison 4, d'abord annoncée comme étant la dernière par Dominique Besnehard avant que ce dernier ne fasse machine arrière, son équipe et le public étant visiblement décidés à prolonger l'histoire d'amour.

Rita Moreno de retour... dans West Side Story

Rita Moreno, l'interprète légendaire d'Anita dans le classique de 1961 "West Side Story" va se joindre au projet fou de remake de Steven Spielberg avec la double casquette d'actrice et productrice. Elle y tiendra le rôle de Valentina, un personnage qui n’existait pas dans l'original et qui  sera l'équivalent féminin de Doc, le propriétaire du magasin où travaille Tony, le personnage principal.  Rita Moreno avait reçu l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle en 1962 pour sa prestation dans "West Side Story".

27/11/2018

Kristen Stewart chez Clea DuVall

La comédienne américaine Kristen Stewart serait en négociations avancées pour tenir le rôle principal du film "Happiest Season" aux côtés de Clea Duvall, également scénariste et réalisatrice du projet. Le film suivra une jeune femme dont le projet de faire une déclaration à sa petite amie, lors d'une fête familiale, est contrarié lorsque qu'elle apprend que sa compagne n'a rien dit sur leur relation à ses parents très conservateurs. "Happiest Season", donc on ignore encore quand il sera tourné, devrait donc s'ajouter au (très) long  planning de Kristen Stewart pour 2019.

Les Rivières Pourpres: Séduisant sur le fond, décevant sur la forme

"France 2" diffusait ce soir les deux premiers épisodes de la série, et non pas mini-série, élément sur lequel je reviendrais plus tard, "Les Rivières Pourpres", nouvelle transposition de l'oeuvre de Jean-Christophe Grangé,  que le romancier adapte ici lui-même, un gage de qualité certain. Au casting, le commissaire Pierre Niemans prend  vie sous les traits d'Olivier Marchal, seconde garantie de valeur, succédant ainsi à Jean Reno qui l'incarnait dans les deux films sortis en 2000 et 2004. A ses côtés, la comédienne belge Erika Sainte, vue récemment dans "Le Grand Bain", interprète Camille Delaunay, sa partenaire et ancienne élève à l'école de police.  Dès les premières minutes, on retrouve les éléments qui avaient fait le succès du premier long-métrage: meurtre sordide au milieu de décors mystérieux et austères, sur fond d'histoires familiales plus ou moins liées à un sombre passé nazi et enquête en vase clos, le tout avec un soin particulier apporté à un esthétisme digne d'une oeuvre de cinéma, soin qu'il aurait été nécessaire d'apporter également au doublage des comédiens allemands. A priori, tout pour séduire les fans de la première heure, d'autant qu'Olivier Marchal, qui s'avère être un excellent Niemans, semble vivre plus qu'il ne joue. Plusieurs problèmes vont tout de même se présenter, à commencer par l'ambiance qui, bien qu'extrêmement travaillée, ne parvient jamais à s'affirmer comme très inquiétante et n'a surtout pas ce côté glauque et poisseux qu'on retrouvait sur grand écran, la faute probablement à un besoin de  plaire au plus grand nombre à une heure de diffusion où le public est familial. Vient ensuite, le défaut rédhibitoire, celui du format des épisodes et de la série dans son ensemble car à ma grande surprise, les huit épisodes de cette première saison ne sont pas tous articulés autour d'une même intrigue feuilletonnante mais simplement groupés par deux autour d'une enquête, à tel point qu'un format téléfilm de 90 minutes aurait été plus approprié, l'interstice entre deux épisodes n'ayant aucune véritable fonction. Au final, le produit est soigné visuellement et bien servi par la distribution mais le côté télévision grand public ne lui autorise aucune fantaisie comparable au reste de la franchise, en faisant une simple fiction policière, de bonne facture certes, mais très décevante à la vue du potentiel énorme qu'elle semblait dégager. 

26/11/2018

Disparition du metteur en scène Bernardo Bertolucci

Le metteur en scène italien Bernardo Bertolucci s'est éteint ce matin à Rome, des suites d'une longue maladie, à l'age de 77 ans. Scénariste et réalisateur d'une vingtaine de films, Bertolucci avait  notamment  remporté neuf Oscars et un César en 1988 pour le drame "Le Dernier Empereur" et avait dirigé des longs-métrages ayant marqué l'histoire du cinéma comme le sulfureux "Dernier Tango à Paris" en 1972, "1900" en 1976 avec Robert de Niro et Gérard Depardieu ou "Little Buddha" en 1993. Bernardo Bertolucci était également co-auteur, avec Sergio Leone, du scénario du western culte "Il Etait Une Fois dans l'Ouest", sortie en salles en 1968.

25/11/2018

Disparition de l'acteur et magicien Ricky Jay

Le maître magicien et comédien américain Ricky Jay s'est éteint hier à l'age de 70 ans. Au cinéma, on avait pu le voir notamment dans "La Prisonnière Espagnole", "Demain ne Meurt Jamais" et "Boogie Nights"en 1997 ou "Le Prestige" en 2006. A la télévision, Ricky Jay avait participé à la série "Deadwood" et était apparu en guest star dans "X-Files" ou "The Unit".

22/11/2018

Nathalie Emmanuel, star de la série 4 Mariages et 1 Enterrement

La comédienne britannique Nathalie Emmanuel, connue pour ses participations à "Game of Thrones" et "Fast & Furious", va tenir le rôle principal de la série "4 Mariages et 1 enterrement", adaptation du film éponyme de 1994. Elle y incarnera Maya, une américaine qui retrouve des amis lors d'un mariage à Londres, mariage durant lequel des révélations vont bouleverser leurs vies et celles de toute une foule de gens. Andie MacDowell qui tenait le rôle principal du film participera à la cette série, diffusée sur "Hulu", en guest-star et jouera la mère de l'une des amies de Maya.

Take Two annulée après une seule saison

La chaîne américaine "ABC" vient d'annoncer l'annulation de la série "Take Two", après une seule saison, diffusée actuellement sur "France 2". Construite sur le même modèle que "Castle", la série met en scène Sam, une comédienne qui pour préparer un rôle suit Eddie un détective expérimenté et plutôt solitaire dans ses enquêtes, leurs expériences respectives allant se révéler être d'une grande aide pour les résoudre. Au casting, les deux personnages principaux sont incarnés par Rachel Bilson et Eddie Cibrian alors qu'on y retrouve également Xavier de Guzman et Aliyah O'Brien.

21/11/2018

Deux Rodriguez pour un film en VR

Le réalisateur américain Robert Rodriguez a dévoilé hier "The Limit", un court-métrage de 20 minutes, tourné en réalité virtuelle avec au casting Michelle Rodriguez, fidèle du metteur en scène avec qui elle a participé notamment aux deux films "Machete" ou "Alita Battle Angel" qui sortira en février 2019, ainsi que Norman Reedus, la star de "The Walking Dead". Michelle Rodriguez y incarne une tueuse amnésique qui cherche à la fois à se faire justice et à retrouver la mémoire. Le film est d'ores et déjà disponible sur les différentes plateformes VR. 

Louis Ferreira rejoint The Man in The High Castle

Le comédien Louis Ferreira, star des séries "SGU Stargate Universe" et "Motive", va rejoindre la quatrième saison de "The Man in The High Castle" diffusée sur "Amazon". Il y tiendra le rôle de Brad Bellows, le chef d'une cellule de résistants, qui survie depuis des années en se méfiant de tous et qui aura bien du mal à accorder sa confiance à Juliana Crain, le personnage joué par Alexa Davalos. Bzhaun Rhoden (Van Helsing) et Peter Shinkoda (Daredevil) se joignent également à cette quatrième saison avec des rôles récurent. 

Le prequel des Soprano trouve un premier acteur

Le film prequel de la série culte "Les Soprano" vient d'accueillir un premier acteur au casting. Il s'agit d'Alessandro Nivola, vu dans "Jurassic Park 3", "Volte Face" ou plus récemment "The Wizard of Lies" qui tiendra le rôle de Dickey Moltisanti, l'oncle de Tony Soprano.  Ce personnage évoqué dans la série n'y est jamais apparu puisqu'il a été assassiné chronologiquement avant le début de l'intrigue. Intitulé "The Many Saints of Newark", ce long-métrage sera réalisé par Alan Taylor et racontera l'apprentissage de Tony Soprano dans la mafia.

Overlord: Une série B aussi survitaminée que gore

Attendu depuis longtemps, "Overlord" arrive en salles avec le label  "Made in JJ Abrams" qui pourtant à laissé la réalisation à Julius Avery, metteur en scène relativement inexpérimenté mais prometteur. "Overlord" nous plonge à la veille du débarquement où quelques soldats américains, fraîchement parachutés en Normandie, ont  pour mission de détruire une antenne de transmission au sein d'un petit village occupé par les nazis et qui vont faire une découverte aussi effroyable que terrifiante. Plutôt bien réalisé, "Overlord" débute avec tous les codes du films de guerre avant de basculer progressivement dans le film de genre, gore, voir très gore, avec une absence quasi totale de second degré mais avec des qualités techniques et visuelles évidentes dès les premières secondes et un casting, talentueux et sans star, composé de quelques futurs grands acteurs. Ainsi on retrouve au centre de l'intrigue Jovan Adepo, passé par "The Leftovers" et dont le personnage chétif et en manque de confiance en lui est proche de celui qu'il incarnait dans la série.  A ses côtés, le toujours génial Ian de Caestecker, vu dans "Lost River" de Ryan Gosling et "Les Agents du SHIELD", Wyatt Russell, une vraie gueule de cinéma et Mathilde Ollivier, une petite frenchie  qui tient le seul rôle féminin du film. Il en résulte un objet cinématographique à la fois original par le scénario et le choix de l'époque, et très convenu par les twists et effets, pour la plupart vus et revus dans un genre où il est vrai qu'il est difficile d'innover. A mi-chemin entre "Il Faut Sauver le Soldat Ryan" et "The Thing", "Overlord"  est une série B de très bonne facture, sadique et sanglante mais prenante du début à la fin et tout à fait au niveau de ce qu'on était en droit d'en attendre. A réserver à un public (très) averti, vegans s'abstenir.

20/11/2018

Alexandra Lamy, présidente du jury à l'Alpe d'Huez

La comédienne Alexandra Lamy présidera le jury du 22ème Festival International de Comédie de l'Alpe d'Huez qui se déroulera du 15 au 20 janvier 2019. Au sein du jury, elle sera entourée des comédiens Anne Marivin, Rossy de PalmaRayane Bensetti et Eric Elmosnino. Dans cet exercice, Alexandra Lamy succède à Franck Dubosc, son partenaire dans "Tout le Monde Debout" qui présidait l'édition 2018.

At Eternity's Gate en ouverture du Festival de Marrakech

Le film "At Eternity's Gate" de Julian Schnabel, biopic du peintre Vincent Van Gogh, ouvrira la 17ème édition du Festival International du Film de Marrakech qui se déroulera du 30 novembre au 8 décembre prochains. Porté par Willem Dafoe dans le rôle de l'artiste, d'ailleurs primé à la Mostra de Venise pour sa performance en septembre, le film peut compter sur une distribution internationale assez exceptionnelles avec notamment Oscar Isaac, Mathieu AmalricMads Mikkelsen ou Rupert Friend. Sorti il y a quelques jours aux Etats-Unis, "At Eternity's Gate" n'a toujours aucune date de sortie officielle en France. 

19/11/2018

Margaret Qualley débarque dans la série Fosse/Verdon

La comédienne américaine Margaret Qualley, révélée par la série "The Leftovers", va revenir à la télévision dans la nouvelle mini-série "Fosse/Verdon" où elle côtoiera notamment Sam Rockwell et Michelle Williams qui incarneront respectivement le chorégraphe Bob Fosse et la danseuse Gwen Verdon qui vécurent une relation passionnée. Composée de huit épisodes, ce biopic devrait arriver en 2019 sur la chaîne américaine "FX".

Robert de Niro, Robin Wright et Agnès Varda honorés à Marrakech

Début octobre, on apprenait que l'acteur américain Robert de Niro serait distingué d'une Etoile d'or lors de la prochaine édition du Festival International du Film de Marrakech qui se déroulera du 30 novembre au 8 décembre prochains, une récompense pour l'ensemble de sa carrière. La star de "Taxi Driver", "Raging Bull" et autres classiques ne sera pas seul, puisque sa partenaire dans "Panique à Hollywood", la comédienne Robin Wright et la réalisatrice française Agnes Varda seront-elles aussi récompensées pour l'ensemble de leur oeuvre. Une édition du festival qui s'annonce spectaculaire avec également les venues annoncées de Martin Scorsese et Guillermo Del Toro.

Le Festival de Marrakech 2018 dévoile son jury

De retour après une année d’absence, Le Festival International du Film de Marrakech a communiqué aujourd'hui la composition du jury de sa prochaine édition. Ainsi, autour du réalisateur américain James Gray, président de cette dix-septième opus, on retrouvera les comédiennes Dakota Johnson et Ileana D'Cruz, les réalisatrices Lynne Ramsay, Tala Hadid et Joana Hadjithomas, les réalisateurs Laurent Cantet et Michel Franco et le comédien allemand Daniel Brühl. Le Festival International du Film de Marrakech se déroulera du 30 novembre au 8 décembre prochains.

18/11/2018

Caroline Munro, deuxième membre du jury du Bloody Week-End 2019

L'organisation du "Bloody Week-End" vient de communiquer l'identité du deuxième membre de son jury court-métrage pour sa prochaine édition qui se tiendra du 31 mai au 2 juin 2019 à Audincourt (25). Il s'agit de la comédienne britannique Caroline Munro vu notamment dans "L'Espion qui m'aimait" en 1977, "Maniac" en 1980 ou "Les Prédateurs de la Nuit" en 1987. Elle rejoint au sein du jury l'actrice américaine Camille Keaton dont la présence avait été annoncé il y a quelques jours.

Tilda Swinton rejoint Wes Anderson à Angoulême

La comédienne britannique Tilda Swinton sera la première à rejoindre le réalisateur américain Wes Anderson à Angoulême pour le tournage de son prochain film qui débute la semaine prochaine. Il s'agira de retrouvailles puisque Swinton et Anderson ont déja travaillé ensemble sur "Moonrise Kingdom" en 2012 et "The Budapest Hotel" en 2014. Les rumeurs vont bon train concernant ce film pour l'instant sans titre et dont on sait simplement qu'il se déroulera après la seconde guerre mondiale et on évoque même les arrivées possibles au casting de Brad Pitt, Natalie Portman et Lea Seydoux.

17/11/2018

Chris Pratt pour relancer la franchise Le Saint ?

De 1962 à 1969, Roger Moore incarna Simon Templar alias Le Saint dans la série du même nom, un justicier qui connu un succès mondial et fit l'objet d'une adaptation cinéma en 1997 avec Val Kilmer, monumental échec, puis d'une seconde en 2017, sous forme de téléfilm avec Adam Rayner tout aussi raté. Il semblerait que la franchise soit sur le point de revivre une nouvelle fois avec une tête d'affiche de premier plan en la personne de Chris Pratt qui serait actuellement en négociations avec "Paramount Pictures". Si jamais l'accord est conclu, il faudra toutefois s'armer de patience pour voir le projet aboutir, Pratt étant engagé sur de nombreux longs-métrages à venir.

Klea Scott dans le spin-off de Pretty Little Liars

L'actrice canadienne Klea Scott va rejoindre "The Perfectionists", le spin-off de la série "Pretty Little Liars" dont la diffusion débutera l'année prochaine. Elle y incarnera Dana, nouvelle responsable de la sécurité de la Beacon Heights University. Klea Scott est actuellement à l'affiche du documentaire "Millennium After The Millennium", primé dans de nombreux festivals et qui est consacré à la série culte "Millennium", dans laquelle, il y a tout juste vingt ans, elle incarnait l'agent Emma Hollis aux côtés de Lance Henriksen, également de retour dans ce nouveau projet.

16/11/2018

Une saison 7 pour les Agents du SHIELD !

Souvent menacée de non-renouvellement, la série "Les Agents du SHIELD" vient d'obtenir une septième saison avant même la diffusion de la sixième qui arrivera seulement l'été prochain. Une bonne surprise pour les fans et une belle preuve de confiance de la part de "ABC" qui, comme pour la saison 6, a commandé 13 épisodes. Reste à savoir si Clark Gregg sera toujours au casting puisque un départ avait été précédemment évoqué sans pour autant être confirmé.

Marisa Tomei et Liev Schreiber dans un drame

Les comédiens Marisa Tomei et Liev Schreiber seront partenaire dans le drame "Human Capital" qui sera réalisé par Marc Meyers. Adaptation d'un roman de Stephen Amidon, le film suivra deux familles américaines, l'une d'un milieu aisé, l'autre issue des classes moyennes, dont les enfants vont entamer une relation qui conduira à un drame. En 2013, ce même livre avait été adapté en Italie par Paolo Virzisous le titre "Il Capitale Umano" et avait remporté sept prix lors de la cérémonie des Donatello Awards équivalent de nos César.

15/11/2018

Hugh Grant rejoint Nicole Kidman chez HBO

Le comédien britannique Hugh Grant va tenir le rôle principal masculin de la mini-série "The Undoing" aux côtés de Nicole Kidman déjà attachée à ce projet qui sera réalisé par la danoise Susanne Bier pour la chaîne "HBO". On y suivra Grace Sachs, une brillante thérapeute à qui tout semble sourire et dont la vie bascule du jour au lendemain suite à une mort violente et la disparition soudaine de son mari. Viendrons ensuite de terribles révélations qui forcerons Grace à construire une existence nouvelle pour son fils et elle. Scénarisée et coproduite par David E. Kelley, "The Undoing" sera composée de six épisodes d'environ une heure et devrait arrivée à l'antenne en 2020.

14/11/2018

Gina Carano avec Pedro Pascal dans The Mandalorian

Alors que l'on apprenait hier que le comédien chilien Pedro Pascal tiendrait le rôle principal de  "The Mandalorian", série "Star Wars" supervisée par Jon Favreau , c'est aujourd'hui l'ancienne combattante de MMA et actrice  Gina Carano qui le rejoint au casting. L'histoire, qui se déroulera après la saga originale et avant les nouveaux films, suivra un mystérieux guerrier solitaire à travers la galaxie. La première saison sera composée de dix épisodes réalisés par différents metteurs en scène et arrivera sur la plateforme de streaming "Disney +" à une date encore inconnue à ce jour.

Un concert hommage à Chris Cornell le 16 janvier prochain

Le 18 mai 2017 disparaissait le chanteur américain Chris Cornell, ancien membre des groupes Soundgarden, Temple of The Dog ou Audioslave et interprète  du titre "You Know My Name", extrait de la bande originale du film "Casino Royale" en 2006. Le 16 janvier 2019 à Los Angeles, un concert caritatif intitulé "I'am The Highway", avec de nombreux artistes, rendra hommage à Chris Cornell, le tout animé par Jimmy Kimmel. Si la liste des participants n'a pas encore été dévoilée, on sait notamment que Metallica, les Foo Fighters, Ryan Adams et les membres des différents groupes de Cornell seront de la partie.

12/11/2018

Disparition du légendaire Stan Lee

Le scénariste de légende Stan Lee, co-créateur de bon nombre de superhéros de la firme "Marvel", tels que Spider-Man, Iron Man, Hulk ou les X-Men, s'est éteint aujourd'hui à l'age de 95 ans à Los Angeles. Réputé pour sa gentillesse et sa disponibilité avec les fans lors des nombreuses conventions auxquelles il participait à travers le monde, Stan Lee avait fait des caméos dans la plupart des films "Marvel" de ces 25 dernières années, faisant pratiquement de chacune de ses apparitions un événement. A l'annonce de son décès, les hommages sont venus de toutes parts, en provenance de célébrités ou d'anonymes, célébrant celui qui restera comme l'un des derniers pionniers à la fois dans le monde des comics et du cinéma.

11/11/2018

The Gifted: Des X-Men lowcost qui tiennent la route

"CStar" frappait hier soir un grand coup avec la diffusion  de la première saison de la série "Marvel" événement "The Gifted". Un show dont l'action se situe chronologiquement après la disparition des "X-Men" et où l'on suit une famille ordinaire dont la vie bascule lorsque les enfants révèlent détenir d'importants pouvoir dus à la possession d'un gène mutant dans un monde ou les mutants sont au minimum pointés du doigt voir même pour certains traqués par une impitoyable agence gouvernementale. Ils vont donc devoir prendre la fuite pour rejoindre un réseau clandestin d'aide aux possesseurs de ces caractéristiques. Dès la fin du pilote, un cliffhanger vient mettre un peu plus de piment dans cette histoire qui n'en manquait pourtant pas, le tout étant assez rythmé et facile d'accès au plus grand nombre. Si le budget de "The Gifted" n'a évidemment rien a voir avec celui d'un long-métrage, les effets spéciaux sont plutôt réussis même s'il ne sont pas comparable à ceux de la franchise-mère. Au casting, on retrouve avec plaisir Amy Acker, souvent réduite à des seconds rôles dans "Angel" ou "Person of Interest" mais lumineuse dans le film "Beaucoup de Bruit Pour Rien". A ses côtés, des partenaires de choix avec entre autres Stephen Moyer Jamie Chung ou Sean Teale mais aussi Garret Dillahunt, passé par d’innombrables séries, ces vingt dernières années. "The Gifted" est donc un programme au démarrage plutôt encourageant, bien scénarisé, bien interprété, plein de promesses qui vont demander confirmation mais qui à l'image des autres produits "Marvel", devrait assez facilement trouver son public en France. 

10/11/2018

Sale Temps à l’hôtel El Royale: Un polar efficace aux inspirations marquées

Sortie cette semaine, avec une relative discrétion, du polar "Sale Temps à l'Hôtel El Royale" de Drew Goddard qui nous entraîne à la fin des années 60, à l'Hotel El Royale, dont l'argumentaire de vente principal est qu'il est construit à cheval sur deux états: La Californie et le Nevada. Dans une ambiance à la Agatha Christie plusieurs clients vont s'y retrouver bloqués par une tempête le temps d'une nuit à laquelle ils ne survivront pas tous. Dès les premières minutes, la chose frappante est le soin apporté aux décors, aux costumes et à la musique, presque un personnage à elle-seule, qui vont y être pour beaucoup dans le succès de ce film au démarrage rapide, dévoilant un à un les différents protagonistes mais également des éléments-clés, sous forme de chapitres, comme l'avait fait auparavant Tarantino dans "Les Huit Salopards" avec une trame qui présentera de nombreux points communs et un parti pris de monter plusieurs fois les mêmes scènes sous des angles différents pour situer tout le monde au moment de l'action. Tout est millimétré et digne des meilleurs huit clos jusqu'à l'introduction du dernier comparse, sorte d'élément perturbateur et dévastateur, fantasque et fantaisiste. Le film prendra alors un virage quittant le strict style policier pour rejoindre un genre plus noir et décalé. Au casting, on retrouve notamment le toujours charismatique Jeff Bridges, Cynthia Erivo qui sera prochainement à l'affiche des "Veuves", les omniprésents Dakota Johnson et Jon Hammun Chris Hemsworth surprenant et la révélation du film  Lewis Pullman fils de Bill qui reprend donc le flambeau familiale avec un talent indiscutable. Les 140 minutes du film passent relativement vite, les rythme étant assez constant et les rebondissements suffisamment bien placés pour nous tenir en haleine.  Si on ne peut pas dire que "Sale Temps à l'Hôtel El Royale" soit un indispensable, c'est pour le moins un très bon film doté d'un charme un peu désuet et d'une bonne intrigue, le tout servi par une distribution de qualité. On ne boude pas son plaisir.

09/11/2018

Ad Vitam: Une idée géniale freinée par une mise en scène suresthétisée

La création française se porte bien et à la lecture de son synopsis,  la nouvelle série "Ad Vitam" de Thomas Cailley semblait en être la parfaite illustration. Un programme de science-fiction audacieux qui nous présente un monde où grâce à la régénération, l'ensemble de l'humanité à la possibilité de toucher du doigt l'immortalité. Un univers qui serait presque idéal si de nombreuses questions sociétales et d’éthiques n'en découlaient pas, provoquant inévitablement des scissions au sein de la population. L'histoire débute alors que les corps de sept personnes suicidées sont retrouvées sur une plage. Dès les premières minutes, le potentiel colossal de cette série s'impose à nous comme une évidence, d'autant que le tout est servi par un casting cinq étoiles, à commencer par Garance Marillier, au centre de l'intrigue, et Yvan Attal en flic de 119 ans qui conduit l'enquête autour de la funeste découverte. On retrouve également, dans des rôles dont il est à ce stade difficile d'évaluer l'importance, Niels Schneider, Rod Paradot ou Ariane Labed. Le premier problème, qui n'en est pas véritablement un mais qui se pose assez vite, est la richesse du script,qui développe en détail les modes de vies et une multitude de règles du jeu de cette nouvelle civilisation qu'il faut appréhender. C'est proprement brillant mais sans doute même un peu trop pour le spectateur lambda qui va devoir s'accrocher pour apprécier toutes les subtilités de cette fiction qui s'annonce aussi comme une bonne grosse prise de tête. Ensuite vient le choix fait d'accompagner l'histoire de décors faussement modernes ornés de lumières fuchsia ou bleu flashy, façon "Blade Runner", comme si l'avenir et le progrès était inévitablement liés à la couleur. La mise en scène, dans la même veine, est très très soignée, très belle, trop belle, trop propre, au point par moment d'en gêner la narration. Reste, l'interprétation plutôt très convaincante de Garance Marillier à laquelle se confronte celle d'Yvan Attal, qui joue juste certes, mais qui n'a pas toujours l'air très à l'aise dans ce registre de science-fiction. Il en ressort un programme de qualité,  parfaitement formaté pour "ARTE" , mais dont une partie du public risque de vite se sentir exclu. Il va toutefois falloir attendre d'en avoir vu l'intégralité pour pouvoir réellement en juger.

08/11/2018

Camille Keaton, membre du jury du Bloody Week-End 2019

L'organisation du Festival Bloody Week-End, qui se déroulera du 31 mai au 2 juin 2019 à Audincourt (25),  a révélé aujourd'hui l'identité du premier membre de son jury court-métrage. Il s'agit de la comédienne américaine Camille Keaton vue dans bon nombre de films de genre et de série B des années 70/80 tels que "Madeleine" en 1974, "Oeil pour Oeil"  en 1978 ou "Quartier de Femmes" en 1982. Réputé pour sa proximité et sa convivialité, le Bloody Week-End, qui célèbre le cinéma fantastique, fêtera l'an prochain ses dix ans.

John Cena futur Captain America ?


Tout est parti d'un post de John Cena sur son compte Instagram interprété par certains comme un teaser. On y voyait donc la photo du bouclier de Steve Rogers alias Captain America sans aucun commentaire, au moment même où "Marvel" est en pleine recherche du successeur de Chris Evans pour être dans la peau du super-héros, ce dernier ne souhaitant désormais plus l'incarner à l'écran. Il semblerait que le catcheur-acteur ait le profil idéal pour le rôle, à la fois avec un physique taillé sur mesure, une énorme popularité à travers le monde et une expérience cinématographique, qui après quelques séries B, s’étoffe bien  avec notamment des collaborations avec Doug Liman, Renny Harlin ou Judd Apatow. Alors info ou intox ? La réponse ne devrait pas tarder à arriver...

César 2019: Kad Merad, maître de cérémonie

Le comédien Kad Merad va succéder à son homologue Manu Payet en tant que maître de cérémonie de la 44 ème soirée des César qui se tiendra le vendredi 22 février 2019. Lui-même distingué en 2007 pour sa prestation dans le drame "Je vais bien, ne t'en fais pas", Merad aura la lourde tache de présenter cette célébration du cinéma français qui s'avère parfois être d'un ennui mortel malgré le talent de ses intervenants. En attendant, Kad Merad sera à l'affiche de la comédie "Le Gendre de ma Vie" le 19 décembre prochain.

07/11/2018

Disparition du compositeur Francis Lai

Le compositeur français Francis Lai s'est éteint aujourd'hui à l'age de 86 ans. Complice de bon nombre de stars de la variété française comme Mireille Mathieu ou Johnny Hallyday avec qui il travailla, c'est surtout le cinéma qui lui apporte une renommée internationale. En 1966, il est l'auteur de l'inoubliable bande originale du classique "Un Homme et une Femme" et obtient dans la foulée une première nomination au Golden Globe de la meilleure musique avant de remporter en 1971, non seulement le Golden Globe mais également l'Oscar pour "Love Story" de Arthus Hiller. On lui doit également les bandes originales de films telles que "Le Passager de la Pluie" (1970), "Les Ripoux" (1984), "L'Inconnu dans la Maison" (1992) et de la plupart des longs-métrages de son ami Claude Lelouch avec qui il travaillait encore récemment sur la suite de "Un Homme et une Femme".

01/11/2018

Future Man: Grosse farce ou coup de génie ?

Petit OVNI en matière de série, "Future Man" suit Josh Futturman un jeune geek qui en finissant un jeu vidéo provoque l'arrivée de deux personnages qui vont se révéler être en réalité des humains venant du futur. A leur côté il va tenter de sauver le monde futur en agissant à la fois dans le passé et le présent, faisant de nombreux bonds temporels. Avec ce pitch on pourrait croire être dans un programme de science-fiction alors qu'en réalité ici tout est de l'ordre de la parodie et de la comédie même si le fil rouge science-fiction tient la route. Il faut dire que "Future Man" est une production d'Evan Goldberg et Seth Rogen ceci explique peut-être cela, l'humour omniprésent n'est pas toujours très fin ou du meilleur goût mais il est en revanche très efficace. A l'image il y a quelques années de la série "Chuck" qui parodiait les film d'espionnages, "Future Man" se moque sans modération des films de science-fiction et notamment de James Cameron dans un épisode ou le réalisateur canadien prend cher au point d'être véritablement "ChuckNorrisé". Avec un format de 28 minutes, les épisodes, assez inégaux, n'ont pas le temps d'être lassant et c'est plutôt bien vu, le ton n'étant pas vraiment adapté au 42 minutes.  Niveau casting, le trio star est composé de Josh Hutcherson, passé par la saga "Hunger Games", Eliza Coupe, vue dans "Scrubs", "Quantico" ou "Casual" et Derek Wilson, transfuge du "Preacher". A leur côtés on retrouve dans des seconds rôles Keith David, Haley Joel Osment ou Glenne Headly, disparue en juin 2017 et à qui la série rend hommage. Une deuxième saison arrivera en janvier prochain sur la plateforme "Hulu" et dans la foulée en France sur "OCS", avec comme défi de renouveler des gags parfois un peu répétitifs et conserver un public  plutôt séduit parce ce qui sera pour certains une joyeuse parodie et pour d'autres une série de science-fiction simplement traitée avec une humeur décalée.  

The Deuce: Une première saison passive, une seconde plus dynamique

Arrivée à l'antenne l'an dernier sur "HBO" aux Etats-Unis et sur "OCS" en France, "The Deuce" est une série créée par David Simon, l'homme derrière des shows à succès comme "Homicide" ou "The Wire" et le romancier  George Pelecanos. Il y est question, dans le New York des années 70 et 80, de la naissance clandestine puis de l’essor du cinéma pornographique. On y suit donc plusieurs groupes de personnages représentatifs du monde de la nuit de l'époque; barmans, prostituées, proxénètes, mafieux en tous genres ou policiers plus ou moins véreux, avec une certaine neutralité et une absence totale de jugement moral qui en font pratiquement autant un témoignage qu'une fiction. La première saison, qui e déroule en 1971, pose les bases de l'histoire, présente les protagonistes qui pour beaucoup ne se croiseront que très peu voir jamais, et prépare le terrain avant d'arriver dans le cœur du sujet dans les derniers épisodes. Si le tout est intéressant, l'intrigue est assez monocorde et manque cruellement de rythme. Un état de fait qui change dans la saison 2, qui, elle, reprend en 1976, et qui peu à peu, réunie les visages principaux, devenant véritablement passionnante. Les choses s'accélèrent et les rebondissements sont enfin de la partie, provoquant une réelle impatience de voir l'épisode suivant. Le casting  est éclectique et intègre des grands noms de cinéma comme James Franco, Maggie Gyllenhaal ou Michael Rispoli et des acteurs de télévision tels que Gary Carr, Chris Bauer, David Krumholtz ou Lawrence Gilliard Jr. De jeunes  talents complètent la distribution à l'image de Dominique Fishback, Kayla Foster ou Emily Meade pour ne citer qu'elles. Si "The Deuce" n'invente rien dans la forme et s'inspire librement d'une histoire vraie sur le fond, le soin apporté aux détails techniques, aux costumes, aux décors, à la musique et la qualité d'interprétation en font l'une des très bonnes séries dramatiques en cours de diffusion. Une ultime saison, annoncée pour l'an prochain, viendra clôturer cette série qui relate si bien une ère difficile et révolue sans jamais la condamner.