08 octobre 2018

Venom: Spectaculaire, très drôle et... Tom Hardy

Attendu depuis pas mal de temps, "Venom" arrive enfin en salles avec des critiques outre-atlantique un peu contradictoires. On aime ou on déteste. Si ce personnage "Marvel" issu de l'univers "Spider-man" est bel et bien un vilain, ce film développe son origine symbiotique et explore son évolution après sa fusion avec des êtres humains pour former une entité à part, à double conscience pris entre le bien et le mal. Très bien construit, le scénario suit dans un premier temps Carlton Drake, industriel mégalo qui cherche  à coloniser l'espace, avant que ce dernier ne devienne une cible pour le journaliste d'investigation Eddie Brock. Les deux personnages se livrent alors un face à face typique des films de super-héros jusqu'à ce que Venom n'apparaisse sous sa forme finale pour déconstruire les synopsis habituels estampillés "Marvel". C'est rythmé, très drôle, le réalisateur Ruben Fleischer n’hésitant pas à placer son (anti)héros dans des postures comiques sans pour autant le tourner en ridicule, et très spectaculaire, d'autant en plus en 3D. Tom Hardy est comme un poisson dans l'eau et se révèle, une fois de plus, extrêmement charismatique sans en faire des caisses bien entouré de Riz Ahmed et Michelle Williams.  Qu'on ait lu ou pas les comics changera certainement le jugement que l'on ce fait de ce long-métrage, étant dans la deuxième catégorie je l'ais apprécié comme on apprécie un "Marvel" avec enthousiasme et gourmandise ayant bien à l'esprit qu'il ne s'agissait là que de divertissement. Comme pour "The Predator", il y a fort à penser que certains seront rebutés par le second degré omniprésent dans ce blockbuster pourtant très réussi. A voir évidemment. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire