06/10/2018

Halloween: Un film maîtrisé mais (beaucoup) trop formaté

Jamie Lee Curtis revient 40 ans après dans le film qui fit d'elle une star pour affronter à nouveau le tueur légendaire qu'est devenu Michael Myers au fil des années. Gage de qualité annoncé, la présence comme producteur, compositeur et consultant de John Carpenter le réalisateur original du premier volet de la saga, lui-même légende du film de genre. On pouvait donc attendre beaucoup de ce onzième (oui onzième !) "Halloween" qui cependant est une suite qui ne tient compte que du premier film. Et si ce long-métrage est plutôt rythmé, très bien mis en scène, avec une belle gestion des arrières-plans, et bien interprété, il tombe rapidement dans une espèce de monotonie propre au cinéma d'horreur, ne décollant pas vraiment et pire, ne faisant pas décoller le spectateur de son siège. Tout est relativement convenu, les rebondissements sont prévisibles et par moments on n'ais pas loin de basculer dans le slasher movie, seule la (très) longue scène finale se démarque réellement. Probablement soucieux de plaire à un large public et surtout à une nouvelle génération friande de ce style de films, ce projet piloté par David Gordon Green a donc succombé au formatage commercial comme bon nombre d'autres avant lui. Au casting, aux côtés de Jamie Lee Curtis, on retrouve la désormais indispensable Judy Greer, qui n'en finit plus de tourner, Toby Huss ou Will Patton dans un second rôle comme il les affectionne ainsi que quelques jeunes comédiens qui savent se faire trucider avec une certaine élégance. Si "Halloween" ne satisfera certainement pas pleinement les fans de la première heure, il faut mettre à son crédit qu'il entretient avec succès l'esprit de l'oeuvre de Carpenter, sur le mal, la terreur par le silence et l'absence de justifications. Un bon petit film, oui, mais très en dessous de ce qu'il aurait pu et aurait du être avec moins d'esthétisme et une construction plus anarchique et moins propre. Définitivement pas assez chaotique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire