10 août 2018

L'Espion qui m'a larguée: La sous sous sous parodie de l'été

Après des semaines de cinéma américain plutôt fastes avec notamment "Mission: Impossible", "Mamma Mia", "Sicario" ou "Jurassic World", retour sur terre avec "L'Espion qui m'a Larguée", une comédie teintée d'action, présentée comme une énième parodie de films d'espionnages comme "Johnny English" ou "Spy" avant elle. On y suit Audrey, une jeune femme dont le petit ami vient de rompre avec elle par sms, petit-ami dont elle ignore qu'il est en réalité un agent de la C.I.A. Décidée à prendre sa revanche, en compagnie de sa meilleure amie, elle va mettre le doigt dans un engrenage qui va l'engager dans une course-poursuite à travers l'Europe. Après un premier quart d'heure plutôt encourageant et une scène d'action spectaculaire, l'humour potache prend vite l'ascendant sur le reste, le problème n’étant pas en soi, les vannes sous la ceinture voir même parfois franchement scato mais la part importante qu'elles occupent tout au long au détriment de l'histoire. On sourit parfois mais au final le manque de constance dans l'intrigue et l'action font de  "L'Espion qui m'a Larguée", une compilation de déceptions. Côté casting, le tandem principal est incarné par Mila Kunis, pas vraiment en veine dans ses choix de films actuellement, et  Kate McKinnon, comédienne assez rare au cinéma mais manifestement pas encore suffisamment tant son jeu et ses minauderies permanentes et outrancières sont insupportables.  Justin Theroux, star de la série "The Leftovers", est pour sa part l'espion au centre de l'intrigue, un rôle finalement assez court mais pas inintéressant loin de là à cent mille lieues de celui occupé par Gillian Anderson, sans substance et sans aucune utilité dans le scénario. Et que dire du grand Paul Reiser, lui aussi sous-utilisé et de Kev Adams, oui Kev Adams dont la seule présence au générique fait office d'ultime mise en garde. Seul véritable atout du film, la réalisation de Susanna Fogel, notamment des scènes d'action, est plutôt de bonne facture mais ne peut pas suffire à sauver l'ensemble. Si on ne fait pas trop le difficile et qu'on a deux heures à perdre, "L'Espion qui m'a Larguée' se laisse regarder mais quand on a un vrai choix à faire, c'est clairement le genre de film à éviter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire