28/08/2018

Kin, le commencement: Les prémices d'une grande saga

"Kin" arrive demain dans les salles avec étonnement une couverture média assez limitée qui pouvait faire craindre le pire, pour un projet pourtant très ambitieux. Difficile à pitcher, tant le scénario est riche et bien élaboré, le film se présente comme un road movie fantastique qui va mener un jeune ado ordinaire vers un destin extraordinaire et si cela fonctionne si bien c'est que sous ses apparences de science-fiction, le film est finalement assez terre à terre et est axé avant tout sur une histoire de famille dans laquelle le côté fantastique très spectaculaire est un bonus. Au casting, le jeune Myles Truitt et Jack Reynor qui incarne son frère sont accompagnés de second rôles de talent à commencer par James Franco qui brille dans la peau d'un chef de gang, froid, teigneux, sadique et un brun déjanté. On retrouve aussi Zoé Kravitz, rôle féminin principal et pourtant malgré tout secondaire dans l'intrigue ainsi que Carrie Coon qui n'arrive qu'en fin de film, deux personnages appelés à monter en puissance par la suite, car il parait inimaginable que d'autres opus ne voient pas le jour tant cela est teasé dans les dernières scènes et l'on serait d'ailleurs véritablement frustré si ce n'était pas le cas. Si les frères Baker à la réalisation n'inventent rien, la virtuosité de certaines scènes évoquera à certains des classiques comme Terminator, Predator, peut-être même le tout premier Star Wars. A voir absolument.

27/08/2018

22 Miles: Guerilla bien, guerilla le dernier

Film d'action réalisé par Peter Berg, "22 Miles" arrive ce mercredi dans les salles. A mi-chemin entre un "Mission: Impossible" et la ribambelle d'actions-movies qui sortent directement en VOD, le film suit une section clandestine de la C.I.A chargée de missions d'éliminations ou d'extractions particulièrement délicates notamment d'un point de vue diplomatique. Alors que des composants radioactives sont dans la nature, l'équipe de James Silva va devoir exfiltrer un officier de police indonésien, seule personne à savoir précisément où ils se trouvent, de l'ambassade américaine à l'avion devant le conduire aux Etats-Unis qui doit atterrir... à 22 Miles de là, CQFD. Si le pitch de départ est assez banal, "22 Miles" se révèle être un grand puzzle, qui en surprendra plus d'un grâce à un synopsis véritable atout majeur du projet. Les scènes d'actions, notamment de guérillas urbaines, se succèdent les unes au autres, plutôt bien mises en scènes sans être exceptionnelles, avec quelques entre-coupures de dialogues creux, destinés à nous convaincre du sacrifice personnel que font ces agents. Articulé autour d'un Mark Wahlberg qui en fait des caisses et joue sans aucune nuance, on retrouve également Lauren Cohan, la Maggie de "The Walking Dead", Ronda Rousey, la médaillée olympique de judo, championne de MMA et nouvelle tête de gondole de la WWE, un John Malkovich sous-utilisé et surtout le comédien indonésien Iko Uwais qui parvient à voler la vedette au casting américain. Il est clair que personne ne sortira de ce film avec un prix d'interprétation mais le scénario à lui seul mérite de se déplacer jusqu'au cinéma, d'autant que la fin, plutôt bien négociée, aurait plutôt tendance à justement nous laisser sur notre faim.  Il en reste un bon film d'action, très classique dans la forme, beaucoup moins sur le fond, pas indispensable loin de là mais tout à fait honorable.

26/08/2018

Neville enfin libéré de son contrat à la WWE

Le lutteur britannique Benjamin Satterley, plus connu sous l'identité de Neville à la WWE, va enfin pouvoir retrouver les rings après avoir obtenu sa résiliation de contrat avec la fédération de Stamford. A l'automne dernier, frustré de son utilisation par la compagnie, Neville avait décidé de rentrer en Angleterre sans donner aucune explication préalable à son employeur qui avait par conséquent geler son contrat, l’empêchant ainsi de lutter pour tout autre organisation. Il semble qu'il ne devra pas subir l'habituelle clause de non-concurrence de 90 jours et qu'il peut donc travailler dès à présent. Il devrait reprendre son ancien nom de scène: Pac.

25/08/2018

Lukas: Sans doute le meilleur rôle de JCVD

Cette semaine, Jean-Claude Van Damme revient dans les salles avec "Lukas" un étonnant polar réalisé par Julien Leclercq. JCVD y incarne le rôle-titre, celui d'un père célibataire d'une petite fille de 8 ans qu'il élève dans la clandestinité, ancien garde du corps reconverti videur de boite de nuit qui va se trouver bien malgré lui obligé d’intégrer une organisation criminelle. Si l'intrigue et le scénario ne sont pas d'une originalité folle, l'intérêt principal de ce film est l'utilisation de Jean-Claude Van Damme qui s'y révèle très bon en tant qu'acteur dramatique. Face à lui Sami Bouajila et Sveva Alviti, la Dalida de Liza Azuelos en 2014, brillent également avec des rôles ambigus. La mise en scène, très nerveuse, de scènes souvent sombres ou nocturnes, avec de nombreux plans subjectifs est plutôt bien sentie et donne du réalisme au tout.  C'est violent certes, mais une violence brouillonne et hargneuse, pas un balai de karaté chorégraphié au millimètre comme dans bon nombre de séries B  de JCVD, ce qui lui donne un aspect beaucoup plus humain et l'on croit vraiment au personnage de Lukas qui d'ailleurs fait assez vite oublier son interprète. Il en résulte un bon polar, qui parfois cède à quelques facilités scénaristiques, efficace, brutal avec une fin particulièrement inspirée. A voir pour la métamorphose de Jean-Claude Van Damme.

24/08/2018

Deauville 2018: Debra Granik puissance 3

La réalisatrice américaine Debra Granik présentera son nouveau film "Leave No Trace" dans le cadre de la compétition du Festival du Cinéma Américain de Deauville, le vendredi 7 septembre. Habituée du festival, elle y avait  amené les drames "Down To The Bone" en 2004, en compagnie de Vera Farmiga et "Winter's Bone" en 2010, reparti d'ailleurs avec le Prix spécial du jury avant d'obtenir par la suite quatre nominations aux Oscars.
Porté par un duo composé de Ben Foster et la jeune Thomasin McKenzie, le film suit un père et sa fille de 13 ans qui mènent une existence idéale dans un parc de l'Oregon jusqu'au jour où une petite erreur va irrémédiablement changer leur vie.  Passé par de nombreux festivals, dont la Quinzaine des réalisateur à Cannes en mai dernier, "Leave No Trace" sortira en France le 19 septembre prochain.

Deauville 2018: Night Comes On en compétition

Premier long-métrage de la comédienne Jordana Spiro, "Night Comes On" sera projeté en compétition au Festival du Cinéma Américain de Deauville, le mardi 4 septembre. Déjà passé et récompensé à Sundance, le film suit Angel, une jeune femme libérée d'une prison pour mineure à la veille de ses 18 ans. Hantée par son passée, elle va, en compagnie de sa petite sœur âgée de 10 ans, entreprendre un voyage qui pourrait sérieusement compromettre leur avenir.
Au casting, le rôle principal est tenu par Dominique Fishback, principalement connue pour incarner Darlene dans la série "The Deuce" qui est entourée notamment de la toute jeune Tatum Marilyn Hall qui, pour ses débuts à l'écran, interprète la sœur cadette d'Angel. La réalisatrice et ses deux actrices seront présentes à Deauville en compagnie du producteur Alvaro R. Valente pour défendre ce drame sorti aux Etats-Unis le 3 août dernier et pour l'instant pas annoncé dans nos salles de cinéma. Nul doute qu'une citation au palmarès pourrait aider à remédier à cette situation.

Condor présenté lors de Deauville Saison 9

La série d'espionnage "Condor", adaptation du film  de 1975 "Les trois Jours du Condor" de Sydney Pollack, sera présentée dans la section Deauville Saison 9 lors du Festival du Film Américain de Deauville qui se déroulera du 31 août au 9 septembre. Au casting, Max Irons succède à Robert Redford dans le rôle principal, celui de Joe Turner, un jeune analyste de la C.I.A. qui débusque un complot au sein de l'agence, et est entouré notamment de Mira Sorvino, William Hurt, Bob Balaban et Brendan Fraser. Diffusée depuis le mois de juin aux Etats-Unis sur Audience Network, "Condor" bénéficie d'excellentes critiques et une saison 2 à d'ores et déjà été commandée.  Toujours dans le cadre de Deauville Saison 9, la série western "The Son", portée par Pierce Brosnan sera également proposée au public.

23/08/2018

La Rochelle 2018: Les Rivières Pourpres en avant-première

La très attendue adaptation télévisée des "Rivières Pourpres" de Jean-Christophe Grangé, sera présentée en avant-première lors du Festival de la Fiction Tv de la Rochelle qui se déroulera du 12 au 16 septembre. Coproduction franco-allemande qui sera diffusée prochainement sur France 2, cette série est une suite aux aventures du Commissaire Pierre Niemans déjà portées à l'écran au cinéma  par Mathieu Kassovitz en 2000 et Olivier Dahan en 2004. Dans le rôle principal, Olivier Marchal succède à Jean Reno et à pour partenaire la comédienne belge Erika Sainte. Composée de huit épisodes de 52 minutes, la nouvelle intrigue policière entraînera Niemans et sa partenaire à travers la France pour élucider une série de meurtres.

Deauville 2018: Operation Finale en clotûre

Le thriller "Operation Finale " de Chris Weitz clôturera le 44ème Festival du Cinéma Américain de Deauville le 9 septembre prochain. Le réalisateur et les deux acteurs principaux Oscar Isaac et Ben Kingsley seront d'ailleurs présent pour l'occasion. Adapté d'une histoire vraie, "Opération Finale" suit la traque d'un criminel de guerre nazi par des agents secrets israéliens en 1960 en Argentine. Au casting, on retrouve également Mélanie Laurent, Peter Strauss ou Greta Scacchi. Le film arrivera dans les salles françaises le 30 novembre.

22/08/2018

Les Vieux Fourneaux: Une comédie à la fois déjantée et touchante

Adaptation de la bande dessinée du même nom, la comédie "Les Vieux Fourneaux" arrive en salles cette semaine, forte d'un casting de qualité. L'histoire suit trois amis retraités dont l'un vient de perdre sa femme et qui dans la foulée découvre que cette dernière a entretenu autrefois une liaison avec son ancien patron. Décidé à régler ses comptes, il part, suivi de ses acolytes et de sa petite-fille, dans une course à la vérité et aux souvenirs entre dérision et mélancolie. Porté par le trio Roland Giraud, Eddy Mitchell et Pierre Richard, ce film aux allures de road movie bénéficie d'un scénario solide et de dialogues assez succulents qui font mouche presque à chaque fois. Les comédiens semblent beaucoup s'amuser à l'image d'un Pierre Richard des grands jours, excessif et survitaminé  dans la peau d"un syndicaliste anti-mondialiste délicieusement caricatural. A côté de cette joyeuse triplette, on retrouve également Alice Pol, qui ne s'en laisse pas compter, Henri Guybet et Myriam Boyer. On rit beaucoup comme la bande-annonce nous le promettait mais derrière cette façade comique se cache également une vraie réflexion sur le temps qui passe, les regrets et les remords. La mise en scène particulièrement inspirée de Christophe Duthuron offre quelques surprises dont je ne dirais rien ici pour vous en laisser la primeur. "Les Vieux Fourneaux" séduira probablement plus un public senior, venu en masse découvrir le film ce soir en avant-première, qui s’identifiera facilement aux personnages bien que cette comédie universelle à de quoi séduire tous les publics. Indéniablement à voir.

17/08/2018

Jacques Audiard et son équipe à Deauville !

Le réalisateur français Jacques Audiard présentera en avant-première le mardi 4 septembre, lors du Festival du Film Américain de Deauville, son nouveau film, le western "Les Frères Sisters". Le cinéaste ne viendra pas seul et sera accompagné des comédiens Joaquin Phoenix et John C. Reilly, du compositeur oscarisé Alexandre Desplat et su scénariste Thomas Bidegain. Adapté d'un roman de Patrick Dewitt, le film suit en 1850, un prospecteur d'or pourchassé par les frères Sisters, un duo d'assassins tristement célèbre. Au casting, on retrouve également Jake Gyllenhaal, Riz Ahmed et Rutger Hauer ainsi que Niels Arestrup.
"Les Frères Sisters" passera également par les festivals de Venise et Toronto avant d'arriver en salles en France le 19 septembre.

11/08/2018

Melina Perez bientôt de retour à la WWE ?

Régulièrement la WWE fait revenir d'anciens lutteurs dans la compagnie pour un nouveau run et la plupart du temps, pour le plus grand plaisir des fans, ravis de retrouver une ancienne idole. Alors que le 28 octobre prochain se déroulera "Evolution", le premier pay-per-view intégralement féminin de l'histoire, nombreuses sont les rumeurs concernant des retours d'anciennes catcheuses, histoire d'apporter un vrai plus à cet événement. Parmi les plus citées et surtout les plus souhaitées par le public, Melina Perez, quintuple championne de la fédération de Stamford entre 2004 et 2011. Toujours très active sur le circuit indépendant et dans diverses conventions, la jeune femme est très populaire et nul doute qu'avec ses qualités in-ring, son retour pourrait donner lieu à de beaux affrontements avec toute la nouvelle génération de lutteuses, elles-mêmes très talentueuses. Si on ne connait pas les intentions de la WWE, Melina Perez pour sa part a laissé sous-entendre à plusieurs reprises qu'un comeback pourrait l’intéresser et ses fans se mobilisent puisqu'un compte Twitter et une pétition sur Change.org ont été créé dans le but de lancer une dynamique autour d'un retour de celle que l''on surnomme  "The Queen of The Splits".

10/08/2018

L'Espion qui m'a larguée: La sous sous sous parodie de l'été

Après des semaines de cinéma américain plutôt fastes avec notamment "Mission: Impossible", "Mamma Mia", "Sicario" ou "Jurassic World", retour sur terre avec "L'Espion qui m'a Larguée", une comédie teintée d'action, présentée comme une énième parodie de films d'espionnages comme "Johnny English" ou "Spy" avant elle. On y suit Audrey, une jeune femme dont le petit ami vient de rompre avec elle par sms, petit-ami dont elle ignore qu'il est en réalité un agent de la C.I.A. Décidée à prendre sa revanche, en compagnie de sa meilleure amie, elle va mettre le doigt dans un engrenage qui va l'engager dans une course-poursuite à travers l'Europe. Après un premier quart d'heure plutôt encourageant et une scène d'action spectaculaire, l'humour potache prend vite l'ascendant sur le reste, le problème n’étant pas en soi, les vannes sous la ceinture voir même parfois franchement scato mais la part importante qu'elles occupent tout au long au détriment de l'histoire. On sourit parfois mais au final le manque de constance dans l'intrigue et l'action font de  "L'Espion qui m'a Larguée", une compilation de déceptions. Côté casting, le tandem principal est incarné par Mila Kunis, pas vraiment en veine dans ses choix de films actuellement, et  Kate McKinnon, comédienne assez rare au cinéma mais manifestement pas encore suffisamment tant son jeu et ses minauderies permanentes et outrancières sont insupportables.  Justin Theroux, star de la série "The Leftovers", est pour sa part l'espion au centre de l'intrigue, un rôle finalement assez court mais pas inintéressant loin de là à cent mille lieues de celui occupé par Gillian Anderson, sans substance et sans aucune utilité dans le scénario. Et que dire du grand Paul Reiser, lui aussi sous-utilisé et de Kev Adams, oui Kev Adams dont la seule présence au générique fait office d'ultime mise en garde. Seul véritable atout du film, la réalisation de Susanna Fogel, notamment des scènes d'action, est plutôt de bonne facture mais ne peut pas suffire à sauver l'ensemble. Si on ne fait pas trop le difficile et qu'on a deux heures à perdre, "L'Espion qui m'a Larguée' se laisse regarder mais quand on a un vrai choix à faire, c'est clairement le genre de film à éviter.

06/08/2018

Driven en clotûre à la Mostra de Venise

"Driven", le biopic consacré à John DeLorean, inventeur à la fin des années 70 de la célèbre voiture du même nom qui deviendra culte grâce à la trilogie cinématographique "Retour Vers Le Futur", sera projeté en clôture de la Mostra de Venise le samedi 8 septembre. Réalisé par Nick Hamm (The Hole) avec Lee Pace dans le rôle principal, ce thriller compte aussi en son casting l’omniprésente Judy Greer, Jason Sudeikis, Michael Cudlitz et Justin Bartha. Aucune date de sortie en salles n'a encore été annoncée.

05/08/2018

Mission: Impossible - Fallout: Un action movie maîtrisé du début à la fin

L’énorme blockbuster de cet été est enfin arrivé après plusieurs semaines de promotion pleines de promesses. Et une fois n'est pas coutume, "Mission: Impossible - Fallout"  n'a pas été survendu, et le film est clairement à la hauteur des attentes. Réalisé une fois encore par Christopher McQuarrie, les 148 minutes de ce nouveau volet passent très vite et sans réel temps mort, sur un rythme effréné quasi constant. Au casting, autour de l'infatigable Tom Cruise, on retrouve les habitués que sont Ving Rhames, Simon Pegg, Rebecca Ferguson et Alec Baldwin mais également Vanessa Kirby, Angela Bassett et surtout Henri Cavill qui débarque avec un personnage ambigu, sorte d'anti-Ethan Hunt qui va pourtant devoir composer avec lui. Le comédien britannique est excellent dans cet usage froid, massif, brutal en total opposition de style avec le héros. Malgré un scénario compliqué qui joue avec une multitudes de retournements de situations, de protagonistes qui changent de camps et une certaine connaissance de la saga nécessaire pour en apprécier toutes les subtilités,  tout reste largement compréhensible pour le plus grand nombre. Tourné en parties à Paris et Londres, ce "Fallout", nous propose une succession de scènes d'actions assez formidables autant dans la mise en scène que dans l’exécution parfaite, dans des lieux touristiques aux allures de cartes postales qui ne font que rendre le tout plus impressionnant que le film précédent, un principe de base de la franchise qu'il sera toutefois difficile de renouveler sur  un potentiel septième volet tant celui-ci place la barre très haut. Il n'y a pas vraiment de débat possible, ce concentré d'action est une totale réussite, bien supérieur  à tous les autres à l'exception, peut-être, du film initial de Brian de Palma, plus proche de l'esprit de la série, plus tourné vers l'espionnage et l'infiltration que sur l'action pure mais quoi qu'il en soit ne boudez pas votre plaisir et allez voir "Mission: Impossible - Fallout", qui restera probablement comme le meilleur film d'action de 2018.

04/08/2018

Deauville 2018: Galveston en avant-première

L'actrice-réalisatrice française Mélanie Laurent sera présente au Festival du Cinéma Américain de Deauville, qui débute dans un peu moins d'un mois, pour présenter son nouveau film, un thriller intitulé "Galveston" dans lequel elle dirige notamment Ben Foster et Elle Fanning. Adaptation d'un roman de Nic Pizzolatto, l'homme derrière le succès de "True Detective", le film suit un gangster malade et son amie, une prostituée dans leur cavale entamée après être tombé dans un guet-apens à la Nouvelle-Orléans. Ils vont à Galveston, au Texas, ville natale du jeune homme qui compte bien y planifier sa revanche. La comédienne Elle Fanning sera également présente à Deauville pour présenter le film et, par la même occasion, recevoir un prix Nouvel Hollywood. "Galveston" passera ensuite par le festival de Toronto avant de sortir dans les salles françaises le 10 octobre.

03/08/2018

Deauville 2018: Le Secret des Kennedy en ouverture

Le long-métrage "Chappaquiddick", rebaptisé dans les pays francophones "Le Secret des Kennedy",  sera présenté en ouverture du 44 ème Festival du Cinéma Américain de Deauville le vendredi 31 août.  Réalisé par John Curran, le film avait déjà été présenté à Toronto en 2017 ainsi que dans les festivals de Philadelphie, d'Austin et Miami avant de sortir en salles au Etats-Unis en avril dernier. Centré sur l'accident de la route subit  en 1969 par le sénateur Ted Kennedy, frère de John F. Kennedy, et dans lequel une femme trouva la mort, "Chappaquiddick" met en scène notamment le comédien australien Jason Clarke dans le rôle principal ainsi que Kate Mara, Bruce Dern ou Olivia Thirlby.
Jason Clarke sera d'ailleurs présent à Deauville à l'occasion de la projection et recevra un Deauville Talent Award.