13/01/2019

Creed 2: Du sur-mesure pour les fans de la saga Rocky

Quoi de mieux pour démarrer l'année qu'un nouveau volet, le huitième, de l'une des plus grandes sagas du cinéma: J'ai nommé "Rocky".
Après un premier "Creed", très réussi, qui posait les bases tout en respectant les films originaux, ce "Creed 2" nous renvoi à "Rocky IV" et au redoutable Ivan Drago, boxeur russe responsable de la mort d'Apollo Creed par la suite vaincu et humilié sur ses terres par Rocky Balboa et qui revient aujourd'hui avec son fils Viktor bien décidé à récupérer le titre de champion du monde détenu par Adonis Creed. Comme dans les films précédents, si la boxe est omniprésente, elle n'est en rien le sujet principal du film qui traite avant tout de la famille, l'orgueil, la vengeance et du dépassement de soi. Au casting, Michael B. Jordan est de plus en plus crédible en boxeur aussi ambitieux professionnellement qu' anxieux personnellement. A ses côtés Sylvester Stallone tient le rôle du vieux sage avec talent et sans  excès ne faisant pas d'ombre au héros et Tessa Thompson porte l'aspect romantico-dramatique du film. On retrouve aussi avec plaisir l'acolyte de sly, Dolph Lundgren et quelques petites surprises qui raviront les fans de la première heure. Construit comme un bon vieux "Rocky", on y retrouve les fameuses scènes d'entrainement où les thèmes rock de "Survivor" ont fait place nette  à une musique plus urbaine. Les scènes dans le ring sont formidablement bien réalisées par Steven Caple Jr et surclassent totalement celles des précédents épisodes. Bref, Si "Creed 2" n'est pas un grand film, c'est un excellent divertissement qui perpétue avec modernité l'histoire et les valeurs de "Rocky". Immanquable pour les fans, a voir malgré tout pour les autres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire