14/07/2018

L'Ecole est finie: Une comédie fraîche mais inégale

Huit ans après son premier film "Il reste du Jambon ?", qui n'était pas vraiment une réussite, Anne Depetrini propose une nouvelle comédie intitulée "L'Ecole est Finie", adaptée du livre "Chronique d'une prof qui en saigne" de Princesse Soso, une prof qui témoignait de son vécu dans l'enseignement. Mi-comédie romantique, mi-comédie sociale, le film joue sur l’opposition Paris / province tout en étant centré sur les difficultés d'une toute jeune enseignante à faire son métier, loin de chez elle, face à des élèves dont il est bien difficile d'obtenir à la fois l'attention et le respect. Au casting, on retrouve la pétillante Bérengère Krief dans le rôle principal avec un personnage énergique et volontaire, dans la droite lignée de celui qu'elle incarnait dans "Adopte un Veuf.com", entourée de Gregory Fitoussi, Marilou Berry et surtout Patrick Chesnais, utilisé judicieusement en retraité bienveillant quoi qu'au départ un peu inquiétant. A l'image d'un "Bienvenue chez les Ch'tis", le film compile les clichés quitte à parfois tomber un peu dans la facilité mais qu'importe, le situations sont drôles à défaut d'être toutes crédibles. Côté réalisation, Anne Depetrini donne dans l'originalité dès le générique avec des incrustations et des effets qui donnent un côté très jeune et moderne et qui sont de nouveau utilisés avec parcimonie jusqu'en toute fin de film, c'est un détail mais c'est plutôt très sympa. Il en est de même pour la bande originale particulièrement bien choisie, notamment le titre qui clôture le film. Assez classique et très prévisible, "L'Ecole est Finie" n'en reste pas moins une bonne petite comédie sans prétention, si ce n'est celle de nous faire passer un bon moment et à ce niveau là, l'objectif est atteint.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire